Association sportive Réthaise : site officiel du club de foot de ST MARTIN DE RE - footeo

ASR : “C'est la saison pour maîtriser son sujet de A à Z”

10 août 2011 - 17:19

À la tête du groupe depuis 2008, Loïc Le Pape nous en dit un peu plus sur les motivations qui l'ont conduit à rempiler cette saison, ses attentes sportives, sa philosophie en matière de recrutement, sa soif de jeu.

Le Phare de Ré : À l’aube de cette saison 2011-2012, quel bilan tires-tu de ces trois saisons passées à Saint-Martin ?
Loïc Le Pape : Trois ans, c’est pour moi la durée d’un cycle. Naturellement, je me suis posé des questions. Des sollicitations extérieures m’ont aussi conduit à des réflexions. Mais le bilan que j’ai pu faire à l’issue de ces trois saisons m’a prouvé que l’on était dans quelque chose de convenable. La première année a été très compliquée, avec une équipe qui venait d’éviter de peu la relégation en Promotion de ligue.
La nette évolution, la deuxième année, a été confirmée l’an passé par notre bon parcours en championnat en coupe du Centre-Ouest. Avec un peu plus d’expérience, et négociant mieux l’hiver, on aurait pu être, non pas à la lutte, mais bien devant. J’entame aujourd’hui un autre cycle, avec pour but de chercher une continuité avec la belle ossature que l’on a pu conserver.

Cela veut donc dire que certains joueurs ont été sollicités ?
Oui, et c’est normal au vu de la saison passée. On sait très bien que l’on ne pourra pas les garder éternellement. L’ASR est une équipe attendue, car elle propose du jeu. On ne peut plus le nier. Cette reconnaissance, c’est une récompense pour les joueurs, mais aussi pour les dirigeants.

Sept nouveaux joueurs intègrent le groupe. Comment se passe le recrutement à Saint-Martin ?
Les joueurs qui viennent ici savent pourquoi ils viennent. Pour le challenge sportif, et rien d’autre. Faire une vingtaine de kilomètres, aller et retour, pour venir s’entraîner, ce n’est pas rien. Il faut savoir aussi que contrairement à certains clubs de ligue sur le continent, l’ASR ne propose pas d’argent aux joueurs pour les faire venir.
La première année, c’était un peu le système D. J’ai recruté des joueurs qui avaient été blessés, ou qui souhaitaient reprendre la compétition après une période d’arrêt. Ça a fonctionné. Aujourd’hui, je continue d’aborder les joueurs que j’ai envie d’aborder. Je mise beaucoup sur ma perception.

Pour savoir si ton feeling a été bon cette année encore, il faudra donc attendre la fin du championnat.
Les recrutements effectués sont intéressants. Chez Abdoulaye Niang, j’ai senti beaucoup de qualités. On a le même discours. Avec Mathieu Garcia, on a joué ensemble en CFA2 à La Rochelle, avant de se retrouver à Saint-Xandre. C’est un joueur de talent qui, je pense, a été mal conseillé. Je le récupère après deux ans d’absence. Pour son frère, Maxime, c’est un peu un retour à la maison. Il a voulu partir à un moment donné, peut-être par manque de maturité. C’est l’éternel espoir…
Et puis, il y a des jeunes, Winston Capou, Anas Bouazaoui ou Rémi Verdon, qui incarnent l’avenir et viennent pour progresser.
L’ASR ne peut leur proposer que la Promotion d’honneur, mais tous ont le potentiel pour aller au-delà. Avec ces joueurs, je n’ai pas le droit de ne pas essayer. Thomas Bezinaud, que j’ai recruté à mon arrivée, après deux saisons pleines sans match, est un parfait exemple.

Après avoir raté de très peu la montée en Division d’Honneur Régionale, peut-on dire, pour cette saison, que c’est maintenant ou jamais ?
Non, je ne dirais pas ça. Plutôt que c’est la saison pour vraiment dominer son sujet de A à Z, mentalement et dans le jeu. Je sais que le groupe en est capable. Notre chance, c’est que cette saison, les recrues se connaissent déjà plus ou moins. Plusieurs sont venues s’entraîner avec nous durant la saison.

La chance aussi, c’est peut-être d’évoluer cette saison au sein d’une autre poule.
Il fallait, un moment donné, se confronter à d’autres adversaires, voire d’autres installations. Des gars comme Teddy Bureau jouaient depuis sept ans contre les mêmes équipes. Ils ont tiré la sonnette d’alarme…
Je n’ai pas réussi dans cette poule (la poule A, présentée comme la plus relevée, ndlr). Je l’accepte. Comme je suis chanceux, des clubs avec de grosses ambitions évolueront dans cette poule : Niort Saint-Liguaire, Oléron, Bussac-Forêt, Niort Saint-Florent ou encore Angoulême Charentes 2. Cela promet une saison difficile dans une poule B, peut-être la plus forte cette année…

Pour le club, et le football sur l’île de Ré, cette montée permettrait-elle de franchir un nouveau cap ?
On est à la fois loin et très proche de déclencher un engouement pour le foot sur l’île de Ré. Mais, oui, la montée en DHR créerait forcément une émulation. L’arrivée de Pierre Clavaud, pour les jeunes, est une très bonne chose. Les dirigeants sont désormais dans une phase différente, à savoir faire vivre le club et non plus se demander comment le faire vivre.

Te concernant, on te verra plus sur le banc, ou sur la pelouse ?
Je ne jouerai que si je peux apporter quelque chose à l’équipe, au niveau de l’expérience et du tempérament. J’ai toujours envie d’être sur le terrain, mais j’ai aussi envie que les joueurs mènent le bateau.

Commentaires

Marie Laure Schreiner est devenu membre 9 mois
Mikael Rieger est devenu membre 1 an
Iza Dutra est devenu membre 1 an
As Réthaise vient de remporter le trophée 20 membres 1 an
Yannick Patrick Guillon est devenu membre 1 an
4-2
ASR 1 / CAP AUNIS A.S.P.T.T. plus de 2 ans
ASR 1 / CAP AUNIS A.S.P.T.T. : résumé du match plus de 2 ans
0-0
NEUVILLE / ASR 1 plus de 2 ans
NEUVILLE / ASR 1 : résumé du match plus de 2 ans
3-1
ASR 1 / BUXEROLLES ES plus de 2 ans
ASR 1 / BUXEROLLES ES : résumé du match plus de 2 ans
Coupe de France plus de 2 ans
Jean Paul Boudet est devenu membre plus de 2 ans
Mercato plus de 2 ans
[Sujet supprimé] plus de 2 ans